Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 novembre 2012 5 23 /11 /novembre /2012 18:42

Audi E-bike

Le vélo du futur est techno et écolo !

Plus besoin de (trop) pédaler pour protéger l’environnement avec le vélo d’Audi, l’e-bike. Ce petit bijou de technologie allie confort et performances pour offrir une toute nouvelle expérience du vélo : connectée comme certaines des voitures qui nous font aujourd’hui rêver !

Un chef d’œuvre d’assistance électronique embarqué

Originalité de l’e-bike : sa structure solide mais ultra-légère (1,6kg) en fibre carbone renferme un moteur propre et puissant de 2.3 kW qui se recharge en pédalant seulement 2h30. Et si l’engin atteint facilement les 80km/h, c’est son système d’assistance électronique embarqué qui en fait le vélo le plus sophistiqué au monde.

Un écran tactile pour contrôler les cinq modes de conduite disponibles est intégré au châssis du vélo. Il renseigne aussi sur la vitesse, la distance parcourue ainsi que la qualité du terrain. Voilà qui devrait convaincre les cyclistes les plus aguerris.

L’engin embarque aussi une fonction gyroscope, c’est à dire qu’il est possible de contrôler l’équilibre et la vitesse du vélo grâce aux mouvements de son corps. Il suffit de se pencher en avant pour accélérer, et se reculer pour ralentir. Comble du high tech, il est possible, grâce à sa fonction wifi, de contrôler tous ces paramètres depuis son smartphone.

Pour quand ce prototype dans le commerce ?

Pour le moment, l’Audi e-bike n’est qu’un prototype, en phase de test donc. Ses nombreuses options le destinent plutôt à une pratique sportive et acrobatique, qui nécessite le contrôle de paramètres précis. Le grand intérêt du vélo réside donc dans la possibilité de réaliser des figures complexes, assisté par l’ordinateur de bord. Aucun prix n’a encore été communiqué.

La marque de voiture allemande Audi est engagée dans la protection de l’environnement depuis la fin des années 1990. Le développement de ce vélo, en marge de la production de voitures hybrides (mais aussi de la mise en place d’usines respectueuses de l’environnement ainsi que de retraitement des déchets), participe de cette politique qui se veut « verte ».

Reste que pour le public, surtout lorsqu’il se sent lui-même à la fois « geek » et « écolo » à l’image de cet engin, la seule question : à quand le lancement commercial de l’e-bike, que nous puissions tous l’essayer !

Partager cet article

Repost0

commentaires